Découvrez les talents de Milkshake Project

Adrien Ouaki

Adrien Ouaki a étudié a l’ Académie Internationale De La Danse a Paris , il en sort diplômé a l’âge de 21 ans. Il parfait ses connaissances de la danse contemporaine en participant à des workshops avec des chorégraphes tel que Hofesh Shechter, Wim Vandekeybus, Ohad Naharin, Crystal Pite… 

Lors de ces dernières années Il a travaillé pour plusieurs compagnies et productions en France et a l’etranger:  « 1789 » de Giuliano Peparini, Ezio Schiavulli Company, au Théâtre du Châtelet avec Raphael Boitel, au Dutch National Opera avec Itzik Galili et en Belgique lors du dernier projet de Franco Dragone & Giuliano Peparini « Casse Noisette ».

Il se prend également de passion pour la réalisation et la mise en scène. Il réalise ses propres courts métrages comme « Dust Of Life », « Contact », « The Line » et son dernier  « Wild » qui seront   accueillis lors de nombreux festivals à travers le monde:  San Francisco, Paris, Santiago (Chili), Londres, Lisbonne, Valence (Espagne), Salt Lake City (Utah), Thessalonique, Helsinki et Bucharest.

Dust Of Life fait partie depuis 4 ans de la bibliothèque audiovisuelle du mémorial de  Yad Vashem à Jerusalem. The Line recevra la récompense du Meilleur Film lors du « Bucarest International Dance Film Festival 2017» et Wild recevra le prix de la meilleure chorégraphie au « Utah Dance Film Festival 2018 ».En Septembre 2018 il est invité à faire partie du jury du « Bucharest International Dance Film Festival 2018 ».

Alejandra Jara

Interprète, chorégraphe, professeur de danse et professeur certifié de GAGA basé à Cologne.

Alejandra est née au Paraguay et vit actuellement à Cologne, en Allemagne. Après sa formation en ballet classique et en danse contemporaine à Asunción, elle a rejoint le Ballet national du Paraguay en 1999. Avec cette compagnie, elle s’est produite pendant 9 ans au niveau national et international en travaillant avec différents chorégraphes. En 2011, Alejandra a terminé son MFA en danse à l’Université d’État de l’Ohio et en 2012, elle est devenue enseignante certifiée Gaga en Israël.


Alejandra a reçu plusieurs prix, dont la bourse de l’UNESCO et la bourse FULBRIGHT.

Almog Loven

Diplômé de l’école de danse « Maslool » à Tel-Aviv en 2009, Almog a été l’heureux bénéficiaire de la bourse danceWEB suite au Festival ImpulsTanz de Vienne. Après quoi, il a été engagé comme danseur dans la compagnie de danse d’Inbal Pinto et Avshalom Pollak de 2009 à 2012. La compagnie de Dance Véronale de Barcelone l’invite en 2013 à monter une collaboration où il sera très vite demandé pour une partie en solo dans La Rioja. 

Il détient également une licence en Psychologie et Sciences Humaines de l’université hébraïque de Jérusalem, où il s’est spécialisé dans les douleurs chroniques et les souplesses psychologiques. En parallèle de ses études, il s’est formé et a été diplômé praticien de la méthode Ilan Lev. 

A ce jour, Almog assiste Ilan sur l’enseignement de la méthode à Amsterdam, tout en en dispensant des ateliers de fitness à travers le monde. 

Pour recevoir un Ilan Lev Treatment personnel de Almog Loven entre le 13 et 18 Février 2019, prendre contact : ilanlev.paris@gmail.com
06 03 61 79 87

« Je trouve que le travail d’Ilan est un cadeau extraordinaire pour les danseurs et les spectateurs. Son travail contribue à la régénération du corps. Il apporte du mouvement aux zones bloquées du corps, il apporte une énergie positive et un sentiment de joie, il peut aider à récupérer plus rapidement de blessures « aussi bien que guérir ״ les vieilles … Cela m’a aidé à devenir plus efficace dans mon mouvement et m’a donné un corps plus équilibré … Son travail est intelligent, réfléchi, attentionné et constitue une méthode de recherche constante pour croissance, pour Ilan lui-même ainsi que pour ceux avec qui il travaille.  » 

Ohad Naharin, chorégraphe – directeur artistique de la Batsheva Dance Company

Andrea Costanzo Martini

Andrea Costanzo Martini est né et a grandi en Italie, où il a reçu sa première formation en danse contemporaine et en ballet. À l’âge de 19 ans, il s’est installé à Munich, en Allemagne, où il a fréquenté le Heinz-Bosl Stiftung Ballet Akademien. En 2004, il a commencé sa carrière professionnelle comme danseur de ballet au Aalto Staats Theater Essen.​

En 2006, il a rejoint l’Ensemble Batsheva et deux ans plus tard, il est passé à la compagnie principale. Pendant ces années, il a interprété le répertoire de Ohad Naharin et Sharon Eyal, et il a commencé son activité comme professeur et chorégraphe de Gaga à travers le programme Batsheva Dancers Create de la compagnie.​

Il a ensuite rejoint le Cullberg Ballet à Stockholm où il a interprété pendant deux ans le répertoire de Benoit Lachambre, Alexander Ekman, Crystal Pite, Jefta Van Dinter et Tillman O’Donnel. Il a créé une œuvre pour six hommes de la compagnie, For men only, qui a été présentée au Moderna Dans Theater à Stockholm, et il a participé au programme solo de Deborah Hay – This empty stage an ocean.​

En 2012, Andrea est retourné en Israël où il s’est joint à la Compagnie de danse Inbal Pinto et a commencé à créer ses propres œuvres. En 2013, il a reçu le premier prix de danse et de chorégraphie au Concours International de Solo de Stuttgart pour la pièce solo What Happened in Torino. Depuis lors, la pièce a fait l’objet de nombreuses tournées.​

En novembre 2014, grâce au soutien du Tanzahaus de Zurich, du Centre Suzanne Dellal de Tel-Aviv et du Teiva Theater, il a présenté une nouvelle pièce intitulée Tropical au Pavillon Noir Aix en Provence. Il a ensuite créé une version solo de l’œuvre, Trop, présentée au festival MAAT de Lublin en décembre 2014, puis à Göteborg en Suède en avril 2015.  Il a également entamé une collaboration continue avec les artistes de Primal Arena, un duo de musique israélien travaillant sur la batterie et l’électronique. Récemment, Andrea a présenté un nouveau duo appelé VOGLIOVOGLIA au festival italien Teatro a Corte, dont la première a eu lieu le 18 juillet 2015.  En août 2015, la version étendue de Trop* a été présentée en Israël au festival Intimadance. Peu de temps après, en octobre 2015, l’œuvre What Happened in Torino a reçu le prix du public au concours MAS DANZA à Gran Canaria.

Parallèlement à cela, Andrea continue son activité de professeur (Gaga et improvisation) en Israël et à l’étranger. Il donne régulièrement des cours de Gaga chez Suzanne Dellal à Tel Aviv et au Studio Vertigo à Jérusalem. Il a enseigné le Gaga et l’improvisation pour des compagnies telles que la Batsheva Dance Company and Ensemble, le Cullberg Ballet, le Royal Swedish Ballet, Inbal Pinto et l’Avshalom Pollak Dance Company, ainsi que pour les étudiants de DOCH (Stockholm), Gaaton (Israël), NOD (Italie), Zurich Tanzhaus et bien d’autres.

Andrea Hackl

Andrea Hackl est basée en Hollande et en Autriche. Elle travaille à l’international en tant que chorégraphe, danseuse, professeur et artiste vidéo.

Elle apprécie le pouvoir et la poésie de la danse dans toute sa réalité physique. Son travail est avant tout une célébration de la vie. Ses pratiques artistiques et recherches sont inspirées par l’hybridation, l’alchimie de collaboration et des travaux interdisciplinaires. Sa compréhension de la danse et du mouvement se forme et s’enrichit par des techniques conventionnelles telles que des travaux somatiques ou sensoriels.

Elle a créé en collaboration avec des chercheurs des travaux évoluant autour du thème des relations de la nature humaine et a produit différents films de danse qui ont été présenté à des festivals de film internationaux. Elle explore le medium de l’installation et de performances d’installation hybride.

Andrea a dansé pour des companies et chorégraphes comme Jasper van Luijk/SHIFFT (@Korzo Productions), Cascade Dance Theater, Emanuel Gat Dance, United C, Suzy Blok et a réalisé des tournées dans les principales salles et festivals du monde entier. Son propre travail a été présenté à l’international, en Europe/Scandinavie, en Amérique du Nord et Amérique Centrale, en Asie du Sud-Est et en Inde.

PARTAGER SA PRATIQUE DE LA DANSE ET DU MOUVEMENT :

Au cours des dernières années, Andrea a enseigné lors de différents festivals et dans une variété de studios et maison de production à travers l’Europe et au-delà parmi lesquels : K3 Tanzplan Hamburg, TREenit!Ry Tampere Finland, HJS Amsterdam, micadanses Paris, LARVA Guadalajara Mexico, TROIS CL Luxembourg, marameo Berlin, Natya Ballet Center New Delhi India, Avayava Dance Festival Pune India, ZAIK Quartier am Hafen  Cologne, LaborGras Berlin, Tipperary Dance Festival Ireland.

Anne Jung

Née à Gross-Umstadt en Allemagne, Anne Jung commence enfant la gymnastique rythmique, pour finalement être en compétition en Europe, au championnat du monde et aux Jeux Olympiques. Elle a ensuite fait une formation de danse au conservatoire de musique et de danse à Cologne. 

Grâce à une bourse de la fondation NRW, elle rejoint le ballettmainz où elle est devenue un membre de l’ensemble de Pascal Touzeau de 2009 à 2013. En outre, elle travaille avec Jacopo Godani, Georg Reischl et Didy Veldman. Elle rejoint le Nederlands Dans Theater 1 en 2014, et performe dans les travaux de Marco Goecke, Paul Lightfoot, Sol León, Ji?í Kylián, Medhi Walerski, Mats Ek et Franck Chartier.

Elle est un membre de la Dresden Frankfurt Dance Company depuis 2017.

Bénédicte Le Lay

Chorégraphe, comédienne et performeuse.

Bénédicte est initiée dès son enfance en Belgique à des activités artistiques de différentes disciplines.

C’est à Dartington College of Arts, en Angleterre qu’elle se forme spécifiquement aux créations collectives, aux performances en sites spécifiques et au processus pluridisciplinaire.

Bénédicte travaille sur un instantané qui oscille entre maîtrise et lâcher prise, entre langage rhétorique et cri dansé. Bénédicte travaille «en réaction» avec son corps comme terrain de jeu. Ses créations prennent des formes artistiques transversales. L’illustration sonore et l’objet existent toujours par nécessité. Bénédicte travaille la poésie, l’amour, l’humour, le plaisir, la force et avec tout ce qui lui échappe.

Après avoir collaboré en tant que performeuse et comédienne en France et à l’étranger pour des compagnies de danse/théâtre et des projets musicaux elle diffuse depuis 2014 sa première pièce chorégraphique, théâtrale et sonore «Si Camille avait dansé», inspiré de la vie de Camille Claudel.

En 2015, elle est accueillie en résidence à Mains d’Oeuvres avec le soutien d’Arcadi dans le cadre du Fonds de soutien à l’initiative et à la recherche.

Elle est actuellement en création de «En apnée», projet qui traite, sous forme d’épisodes chorégraphiques, de tout ce qui nous échappe.

Ce projet est soutenu par la SPEDIDAM.

Bénédicte est aussi coach scénique pour musiciens, experte de « conscience corporelle et espace scénique » pour Le Chantier des Francofolies de la Rochelle, FGO-BARBARA, le FAIR, le Studio des Variétés, Ca Balance (Belgique)…

www.benedictelelay.com

Caroline Boussard

Caroline vient de Laval en normandie, elle découvre la danse à Saint Nazaire auprès de Nadine Husson,au sein de l’école Studio 1. Elle poursuit sa formation au Conservatoire National Supérieur de Danse de Paris,(CNSMDP) en section danse contemporaine. C’est là qu’elle rencontre le chorégraphe israélien de la compagnie Batsheva, Ohad Naharin. Elle part pour l’Israël après avoir obtenu son diplôme du Conservatoire. Après deux ans passés dans la compagnie junior, elle intègre la compagnie principal en 2001 et sera interprète pour Ohad Naharin pendant 10 ans.

Durant cette période, elle travaille également avec les chorégraphes Mats Ek, Sharon Eyal, Paul Selwyn Norton, Yasmeen Goder, Ronit Ziv, Yossi Berg. Elle sera répétitrice de la compagnie pour une année, et deviendra enseignante certifiée du mouvement de langage de Ohad Naharin, le GAGA.​

En 2009, elle quitte la compagnie et part enseigner le répertoire de Batsheva dans des compagnies à travers le monde (Finlande, Écosse, Hollande, Suède).

Parallèlement à son parcours artistique, elle étudie le méthode de thérapie d’Ilan Lev. (méthode rejoignant celle de Feldenkrais). Elle collabore depuis 2010 aux projets de la troupe Maria Kong, basée a Tel Aviv. Basée en France depuis 2017, elle enseigne la technique Gaga et le répertoire d’ Ohad Naharin à travers le monde.

Compagnie Lève un peu les bras

Fondée en 2010 par Paul Canestraro et Clément Le Disquay, la compagnie Lève Un Peu Les Bras est le fruit d’une rencontre entre deux passionnés des activités physiques et sportives.

L’univers de la Cie Lève Un Peu Le Bras se fonde sur la liberté de mouvement. La gestuelle influencée par la pratique sportive, reste avant tout guidée par les relations humaines et le plaisir de danser à plusieurs. Leur vocabulaire artistique s’est enrichi de techniques corporelles exigeantes qu’ils ont expérimentées tout au long de leur formation sportive et chorégraphique.

Depuis 2015, les spectacles et les performances de la compagnie sont aujourd’hui, largement diffusés en France, en Europe et à l’International. 

Diplômés d’un MASTER 2 en Sciences et Techniques des Activités Physiques et Sportives, Paul et Clément portent un intérêt particulier à la transmission pédagogique qui occupe une place déterminante dans la dynamique de la Compagnie.


Workshop du 14 au 17 avril 2020 – 14h > 17h |Gymnase du Carreau du Temple

Durée : 3h – Public : Bonne condition physique requise

Le langage chorégraphique de la Cie s’inscrit à la rencontre des styles : contemporain, hiphop, parkour, acrobatie, danse verticale. Une culture du mouvement où le langage est le corps, et la langue le mouvement.         
Nous vous proposerons des espaces de recherches et de créativité dans le travail du sol, dans le partnering, la gestuelle décalée (burlesque) et les mouvements acrobatiques.

Venez enrichir votre gestuelle par l’apport d’une adaptabilité du corps. Nous chercherons à développer une créativité individuelle à partir de situations ludiques et collectives.

On essaye, on se dépasse, on s’adapte, on s’entraide, on se bouge, on rigole et on avance !
Au programme : Jeux, Danse/mouvement, Équilibre, Parkour en salle, Acrobatie, Méditation, Respiration.
L’objectif est de s’essayer à d’autres disciplines, d’autres pratiques, et s’autoriser à ‘imaginer sa propre voie…en mouvement.

Le langage chorégraphique de la Cie s’inscrit à la rencontre des styles : contemporain, hiphop, parkour, acrobatie, danse verticale. Une culture du mouvement où le langage est le corps, et la langue le mouvement.         
Nous vous proposerons des espaces de recherches et de créativité dans le travail du sol, dans le partnering, la gestuelle décalée (burlesque) et les mouvements acrobatiques.

Venez enrichir votre gestuelle par l’apport d’une adaptabilité du corps. Nous chercherons à développer une créativité individuelle à partir de situations ludiques et collectives.

On essaye, on se dépasse, on s’adapte, on s’entraide, on se bouge, on rigole et on avance !
Au programme : Jeux, Danse/mouvement, Équilibre, Parkour en salle, Acrobatie, Méditation, Respiration.
L’objectif est de s’essayer à d’autres disciplines, d’autres pratiques, et s’autoriser à ‘imaginer sa propre voie…en mouvement.

Site Web:www.leveunpeulesbras.com

Danielle Agami

La chorégraphe israélienne Danielle Agami dépasse les attentes. Son leadership unique et sa capacité à cultiver l’excellence chez les autres l’ont amenée au premier rang de sa profession. Après avoir dansé pendant 8 ans avec la Batsheva Dance Company où elle a été nommée directrice des répétitions de 2007 à 2010, Agami a mis en scène le travail d’Ohad Naharin avec d’importantes compagnies à travers le pays, dont Alvin Ailey et Atlanta Ballet. Elle apparaît fréquemment comme professeure invitée à NYU Tisch, Juilliard, USC et CalArts, entre autres.

Agami a fondé sa compagnie Ate9 en 2012 comme plateforme pour le mouvement innovant et la recherche artistique. Avec Ate9, elle a créé plus de 8 œuvres complètes, en plus de nombreuses performances in situ et collaborations avec des institutions locales de Los Angeles, dont le LA Philharmonic, le Centre de musique, CAP UCLA, The Industry Opera, LA Dance Project et The Krupnick Festival. Il a récemment collaboré avec le percussionniste de Wilco Glenn Kotche (calling glenn), l’acteur Jon Hamm (FISHING) et l’auteur-compositeur-interprète espagnol Russian Red (a blind LAdy).

Elle a reçu la bourse Virginia B. Toulmin 2018 pour le Women Leaders dans la danse et le prix Princesse Grace en 2016 pour la chorégraphie, et a été nommée parmi les 25 meilleures chorégraphes à surveiller en 2015 par le magazine Dance.

Website:www.ate9dancecompany.com

Delphine Jungman

Danseuse contemporaine et chorégraphe, Delphine Jungman démarre son aventure professionnelle en 2010, en apprentissage avec Kibbutz Contemporary Dance Company.

En 2012, elle rejoint la Kolben Dance Company à Jérusalem; Co-écrit et interprète un solo avec Tsaphira Stern Assal pour le mouvement pour la femme à Jérusalem.

Elle rentre à Paris en 2014 pour interpréter Blanche Neige au Théâtre Monfort chorégraphié par Kaori Ito.

Puis tout s’enchaine de 2015 à 2018 : Elle participe à l’écriture de Pièces d’Ambra Senatore au CCN de Nantes; à la création de Frôlons de James Thierrée à l’Opéra Garnier et à Beytna de la Compagnie Maqamat en partenariat avec le 104. Enfin, Ohad Naharin l’invite à la Batsheva Dance Company ou elle obtient la certification Gaga Teacher;

Titulaire du D.E, d’un Master de Danse-thérapeute et créant des projets personnels et collectifs, Delphine donne des ateliers à La Villette et dans diverses institutions et compagnies à des amateurs, des artistes et des personnes en situation de handicap.

Florence Romuald

«C’est un ami professeur de yoga qui m’a fait découvrir le yoga il y a plus de
10 ans, et depuis l’envie d’aider les autres par une approche corporelle et
spirituelle m’est venue naturellement.»
Diplômée de Hatha-Yoga de la « Avatar Yoga School » en Inde, à Rishikesh
(200H RYS, reconnue par le Yoga Alliance),
Certifiée professeur de yoga pour enfants (Viniyoga Fondation),

Je continue de me former en Yoga auprès de la Viniyoga Fondation, sur 4
ans, avec spécialité la Yoga thérapie de Bernard Bouanchaud (Elève
reconnu de T.K.V. Desikachar, lui-même disciple du yogi krishnamacharya)
Passionnée des relations humaines, mon parcours unique de Psychologue
du travail, danseuse, chorégraphe et professeur de yoga s’articule
autour de la santé globale. Le yoga m’apporte une vraie philosophie de vie,
et j’y vois alors l’opportunité de vivre une vie plus saine, de prendre soin de mon corps, et de le transmettre.
Je donne des cours collectifs, en entreprise et cours privés.
C’est avec une énergie contagieuse que je tâche de guider chaque personne
dans sa recherche de l’harmonie, avec une attention toute particulière sur
son état psychique et physique.
Nomade dans l’âme, je continuer de parcourir le monde et délivrer à mon
retour l’enseignement reçu. Je souhaite partager ce que le yoga peut
apporter à chacun : élever les consciences vers une vie intérieure plus
harmonieuse, dans un corps fort et sain. Je me décris comme une
« passeuse de yoga », le titre de Professeur étant celui que je considère
détenu par les sages…

Le Hatha Yoga :

Une pratique pour améliorer notre état physique et amener une stabilité émotionnelle.
C’est un yoga énergétique,  traditionnel, où « ha » signifie le soleil,  « tha », la
lune, deux éléments complémentaires, deux énergies dont nous sommes
faits, comme le Yin et le Yang du Tao chinois. Le Hatha Yoga cherche à
harmoniser ces deux énergies opposées mais complémentaires à des fins
de stabilité de l’esprit et réduction de la souffrance.

Je vous propose de nous retrouver pour un cours complet de Hatha Yoga, combinant postures, exercices de respiration, concentration et relaxation, quelque soit votre niveau.
Le cours débute sur un recentrage, un échauffement des articulations et de la colonne vertébrale, le tout accompagné d’exercices de prise de conscience de sa respiration.
Mes cours sont une invitation à prendre soin de vous, autant au niveau du corps que de l’esprit. Un yoga enseigné avec douceur, basé sur l’harmonisation de l’énergie et l’amélioration de la souplesse du corps, dans un flow continu de postures guidé par notre outil le plus précieux : le souffle.
Les bénéfices d’une pratique régulière sont si nombreux, en voici quelques-uns :

  • Apaisement du mental,
  • Développement de la concentration et de la confiance en soi
  • Réduction de l’anxiété
  • Libération des énergies bloquées dans le corps, provoquant des tensions
  • Solidité, santé et légèreté du corps
  • Flexibilité des membres (…)

Site Web:www.happyfactoryproject.com

Georgia Azoulay

Formée à la scène, Georgia place le jeu au cœur de sa pratique.

Elle place au cœur de son travail la recherche d’un dialogue et d’une adéquation toujours plus harmonieuse entre le corps et le mental. Après six ans de pratique du yoga Vinyassa, elle complète en 2014 sa formation de professeur en Hatha yoga. De la bienveillance et de la curiosité ! – est son premier mot d’ordre.
Son mantra au quotidien : « Avance, instruis-toi et ne te retourne pas »

Instagram : georgiatadolores

Gosia Mielech

Gosia Mielech is a dancer, choreographer, Gaga teacher and a dance educator.

She completed the Gaga Teacher’s Training Course in 2018 under the artistic direction of Bosmat NossanSaar Harari and mentorship of Ohad Naharin.

She graduated from Olga Slawska-Lipczynska’s Ballet School in Poznan, Poland (1998-2007).

As a soloist of the Polish Dance Theatre in Poznań (2007–2012), she had a chance to dance in a range of pieces by Polish and international choreographers, including Ohad NaharinYossi BergJacek PrzybyłowiczEwa WycichowskaGunhild BjørnsgaardSusanne JaresandThierry Vergerand many others.

She founded DanceLab – an independent dance company in 2012. She choreographed and produced dance performances including: Sababa, NILREB, Anonymous and I’mperfect. Gosia performs DanceLab’s repertoire worldwide, including recent performances in London, Lisbon, Stockholm, Moss, Jerusalem, Tel Aviv, Berlin, Nurnberg, Poznan, Krakow, Wroclaw, Warsaw and others.

She received an award for “the most abstract idea” at Licht.Blicke Festival in Nurnberg, Germany where she presented two of these performances. Gosia invites guest choreographers to create for the group; Shi Pratt choreographed a piece called “We Bleed The Same Color.

Gosia works as an independent artist, taking part in many artistic collaborations and projects. She worked with Israeli – Dutch choreographers Uri Ivgi & Johan Greben, based in Amsterdam. During that time she performed brand new productions and existing performances by Ivgi&Greben and she was giving classes for the dance company.

She participated in a project called ‘’Collective Jumps”, choreographed by a Berlin based artist Isabelle Schad. The performance had a premier in the Old Brewery New Dance – Arts Stations Foundation. Ever since the premier, she has been touring nationally and internationally with this piece.

She was invited by the Polish Institute in Tel Aviv and Ballet School in Poland, to join Polish- Israeli artistic exchange as a choreographer representing Poland. While being in Tel Aviv she was rehearsing, giving master classes for the students of Ironi Alef Art School.

As an independent artist, Gosia Mielech was involved in the creation of the solo ‘Sacre’ directed by Krzysztof Raczkowski, which was presented at the 8th Spring Festival and the 10th Ballet Spring at the Grand Theatre in Poznań. Together with Paweł Matyasik, she co-created a performance called “Unfulfillment” for the Polish Dance Theatre. She also co-created ‘’NILREB’’- a piece showed at the Uferstudios in Berlin, as a work-in-progress, during her residency held by the Institute of Music and Dance in Warsaw and the Mica Moca Project.

She was invited to present her works within an act: « Artist at a Glance » during Polish Dance Platform. She was involved in creating and performing an interdisciplinary performance called “Ksenophony”, directed by Jan Komasa, choreographed by Mikołaj Mikołajczyk, presented during Malta Festival in Poznań, Poland.

She’s artistically involved in different interdisciplinary art projects: she’s performing in, choreographing and directing music videos, dance movies and photo sessions. She frequently collaborates with musicians, including: Ray WilsonApparatDj An on Bast and others.

Gosia is teaching DanceLab’s repertoire at various dance festivals in Poland and abroad. She’s giving workshops of Gaga, contemporary dance, improvisation, Vinyasa yoga and Pilates, nationally and internationally (Berlin, Oslo, Moss, Nurnberg, Edinburgh, Tel Aviv).

Gosia is founder of GoPiYoga – an form of movement suitable for dancers and non dancers.

Website:www.gosiamielech.com/en

Grégoire Malandain

« Ce que j’aime dans mes ateliers, c’est qu’il permettent de revenir au rapport au monde, à l’essentiel.  Toute la journée tu prends des tensions, quand tu prends le métro, quand tu vas au travail … C’est un espace pour se faire du bien et se procurer des sensations.« 

Originaire de Paris, Grégoire Malandin a étudié la danse à l’Académie Internationale de la Danse et au Conservatoire National Supérieur de Musique et Danse de Lyon. Depuis il a travaillé avec différents chorégraphes comme Wim Vandekeybus (Ultima Vez) ou Giuliano Peparini (chorégraphe de Franco Dragon). 

|www.gregoiremalandain.tumblr.com|
| Grégoire Malandain en interview |


Workshop Floorwork et impro du 31 août au 4 septembre 2020 – 13h30 > 17h30 |Studio Noces – Micadanses

Durée : 3h – Public : Danseurs professionnels, danseurs en formation, artistes du spectacle vivant amateurs de niveau avancé.

L’atelier de Grégoire Malandain offrira un travail profond de Floorwork (travail au sol) et d’exploration dans l’espace. Il transmettra des traversées techniques du sol au saut en passant par la chute en explorant différentes qualités de mouvement.

Hélène Cornet

Après mes études, je suis partie enseigner le français en Sibérie mais à mon retour en France, je suis revenue à mon premier amour : la passion du mouvement. Je me suis appuyée sur mon expérience en danse et sur ma pratique du yoga pour repartir à zéro à Paris. Depuis, je suis des cours de danse contemporaine, danse classique, de gaga ou de yoga quotidiennement.

En 2018, je suis partie me former en Hatha yoga à Montréal. Aujourd’hui, je suis professeur de yoga et animatrice d’ateliers dédiés au mouvement, à la danse contemporaine, au yoga ou à la méditation. 

Hillel Kogan

Hillel Kogan engage inlassablement son statut d’artiste complet : chorégraphe, danseur, dramaturge et professeur. Depuis 2006, Kogan crée pour des compagnies de dance.

De 1996 à 2005, Kogan s’est concentré sur des créations courtes et a été commissionné pour faire des créations pour le Ballet National du Portugal, ou la compagnie Muza Dance, pour le Shades of Dance Festival au centre Suzanne Dellal Center, notamment.

En 2009, il a été invité à rejoindre l’Association des Chorégraphes Israéliens. Il a participé au Festival Curtain Up lancé par le Ministre de la Culture d’Israël de nombreuses fois. C’est ainsi qu’il a présenté, Taki Take One (avec Yossi Berg et Inbal Yaacobi, 2006), After the Bolero (2007), Everything (2009) et Obscene Gesture (2011). Le répertoire de Kogan comprend des œuvres longues tels que The Rite of Spring (2011) et We Love Arabs (2013), qui ont été commissionnés par le Festival du Théâtre Intimadance. We Love Arabs a reçu de nombreux prix et reconnaissance en Israël et internationalement. Cette œuvre continue d’être jouée en Israël et à l’étranger, notamment à New York, Portland, Munich, Budapest, Prague, en trois versions: hébreu, anglais et français. Elle est jouée jusqu’au 8 octobre 2017 au théâtre du Rond Point. Cette œuvre a reçu le prix Landau de la loterie Israélienne en 2015. Kogan a reçu le titre de Chorégraphe Espoir, decerné par le Cercle des critiques israéliens en 2013, et Chorégraphe Espoir par le magazine Tanz en 1999 et 2014.

Pour ses choréographies, Kogan a aussi reçu le Prix Yair Shapira en 2010 and le Teva Prize en danse en 2009.
En 2015, il a été nommé co-directeur artistique du Festival Curtain Up.

Kogan a fait ses études au lycée Thelma Yelin High School. Il a poursuivi ses études de dance au Studio Bat Dor à Tel Aviv et le Merce Cunningham Studio à New York, grâce à la bourse de la Fondation culturelle Americano-Israélienne.
Il a fait ses débuts en tant que danseur de la companie Bikurei Machol en 1990, puis la Batsheva Ensemble en 1996, la compagnie Nomades de Suisse en 1998 et le ballet Gulbenkian Ballet du Portugal (1999¬- 2005).

Kogan a travaillé en tant que danseur, chorégraphe, collaborateur et dramaturge avec Renana Raz, Dana Ruttenberg, Yossi Berg et Oded Graf entre autres, et a une grande visibilité sur la scène artistique en Israël. Kogan a dansé en tant qu’invité avec la Batsheva Dance Company. En 2005, Kogan s’est vu offrir le poste d’assistant chorégraphe d’Ohad Naharin. C’est ainsi qu’il a travaillé avec la Batsheva Ensemble et de nombreuses autres troupes étrangères. En parallèle,
Kogan est un membre actif des communautés de danses en Israël et à l’international en tant que chorégraphe indépendant.
Kogan enseigne le Gaga, son répertoire et celui de ses collaborateurs, ainsi que la dance contemporaine.

Il a notamment donné des cours pour la compagnie norvégienne Carte Blanche,
Gauthier Dance en Allemagne, IT Danza en Espagne, et bien d’autres. Kogan enseigne aussi à l’Académie de musique et de dance de Jérusalem.
Hillel Kogan écrit des articles sur la danse pour les magazines Maakaf et Machol Achshav.

Ioulia Plotnikova

Formée à l’Université de la Danse à Saint-Pétersbourg, puis à l’institut professionnel Rick Odums à Paris, Ioulia Plotnikova a travaillé avec Carolyn Carlson, Claude Brumachon, Blanca Li, Geraldine Armstrong ou James Thiérrée qu’elle rejoint pour Tabac Rouge. 

Elle crée des performances pour Gucci, Tiffany et L’Etoile. Travail comme chorégraphe et interprète pour exposition de Jean Paul Goude ou pour des films de Nils Tavernier.

Elle créé ses propres chorégraphies depuis 2006.

Elle reçoit le Prix Lauréat Jeunes Talents Cirque Europe en 2008 et en 2011 le Prix de chorégraphie et le Prix du public au concours Internationales Solo-Tanz-Teather Festival à Stuttgart. 

Ioulia collabore avec d’autres artistes comme Didier Manuel Otomo, Bénédicte Le Lay et fait partie du collectif d’artistes L’Horizon à La Rochelle.

www.tanzoya.com

James Graham

James Graham est un chorégraphe, interprète et professeur à San Francisco.

James Graham Dance Theatre présente le travail de James Graham mais montre également le travail d’autres artistes. JGDT a été récemment présenté à l’ODC Théâtre, Micadanses à Paris, à UC Berkeley’s Zellerbach Playhouse, Bates College, au festival international de Daegu en Corée du Sud, le Théâtre Nourse et Davies Symphony Hall (commissionné par San Francisco Gay Men’s Chorus) à l’université de Calgary, au Canada, à Dominican University, au National Queer Arts Festival, à Kunst-Stoff Arts, à Too Much! Festival, au Movement Research de Judson Church, Joe Goode Annex, Kennesaw State University, The Ohio State University, HeART of Market Festival, San Francisco City Hall Rotunda, et dans le Goldn Gate Park National A.I.D.S Mmorial Grove.

Graham était un chorégraphe Mentee pour le programme CHIME en 2018 de Margaret Jenkins. En 2017, il reçoit un IZZIE pour « Outstanding Performance as an Ensemble” avec Sébastien Grubb pour leur performance dans « Homeroom de JGDT.

En 2015, il reçoit à nouveau IZZIE pour « Outstanding Achievement in Performance for an Individual » et il a été nominé la même année pour un IZZIE catégorie « Outstanding Choreograph » pour « Guilty Survivor » de JDGT.

En 2007, Graham va en Israël pour étudier le Gaga grâce à une bourse de Kathryn Karipides en Danse Moderne. Il a été choisi par Ohad Naharin (Batsheva Danse Company) pour être professeur certifié en Gaga et pour faire part du programme d’entraînement international des professeurs de Gaga.

Il a donné des cours de Gaga sur la côte Ouest et le Midwest des Etats-Unis, mais aussi en France, au Canada, en Corée du Sud, en Allemagne, en Suède, en Thaïlande, en Grèce et en Israël. Il a été invité à enseigner à Orbelin College, Dennison University, Kenyon College, Ohio Wesleyan University, Reed College, Stanford University, UC Berkeley, Ohio State University, University of San Francisco, California State University East Bay, College of Marin, et à SF Clown Conservatory. Il est à la faculté à l’Université de Califormie, Berkeley et l’Université Dominican de Californie/LINES BFA Program, et enseigne le Gaga.

Graham enseigne également la chorégraphie, la performance et participe à des ateliers de Gaga partout dans le monde tout au long de l’année.

Il a reçu un M.F.A en danse de l’université de l’état d’Ohio en 2010, se concentrant sur la performance, la chorégraphie et la vidéo. Il a été diplômé de UC Berkeley en 2005 avec un B.A. en Théâtre, Danse et Performance. Il est membre de « Lisa Wymore & Sheldon Smith’s Disappearing Acts » et de « Joe Goode Performance Group ».

Jérémy Alberge

Jérémy Alberge avec Sofia Nappi lors d’un stage intensif avec Milkshake Project  du samedi 31/10 et Dimanche 1/11.

Les aspirations chorégraphiques de Jeremy Alberge ne sont pas définies par un style de danse spécifique, mais jouent plutôt sur les points de contact entre les langages du mouvement. L’œuvre qu’il crée est le fruit d’un dialogue vivant et évolutif entre les disciplines et les inspirations. Que ce soit en tant que danseur, chorégraphe, professeur ou guérisseur, Jeremy est engagé dans une recherche permanente sur le mouvement.

De la France à Israël, du danseur urbain à l’artiste contemporain, le parcours de Jeremy se caractérise par une faim ouverte et une détermination inébranlable à se développer et à articuler authentiquement son expérience. Ses principales influences sont Inbal Pinto, Vertigo Dance Company, Roy Assaf, Tal Benari et Ilan Lev. Jeremy ne croit pas en l’audace de mener un troupeau, mais il s’efforce plutôt de s’ouvrir au monde qui l’entoure, de laisser ses influences et les voix de ses collègues artistes et collaborateurs résonner dans son travail. Sa pratique est basée sur l’écoute, sur la création d’un espace pour les idées et l’inspiration et sur la transformation de ces impulsions en quelque chose de communicatif. Tout comme un charpentier façonne le bois avec beaucoup de soin et de calme, Jeremy s’efforce de révéler sa chorégraphie.

Karine Ledoyen

Karine Ledoyen est chorégraphe et directrice artistique de la compagnie Danse K par K qu’elle fonde en 2005 dans la ville de Québec (Canada). Elle fait ses études à L’École de danse de Québec et débute sa carrière en France comme apprentie auprès des compagnies grenobloises 47/49 du chorégraphe François Veyrunes et D.I.T. du chorégraphe Robert Seyfried.

De retour au Québec, elle est l’une des chorégraphes qui participe au développement et à la consolidation de la danse contemporaine de la ville de Québec au début des années 2000. Karine Ledoyen est reconnue pour sa fougue, son dynamisme et ses projets structurants ; elle reçoit en 2006 le prix François Samson octroyé par le conseil de la culture de la ville de Québec pour la reconnaissance de son travail et de son engagement.

Elle initie des projets événementiels originaux dont le populaire concept Osez ! présenté sur différents quais du Québec et d’Europe entre 2002 et 2010. Le projet Osez ! a eu un impact significatif sur le développement et la démocratisation de la danse au Québec.

Elle s’implique auprès de nombreuses collaborations multidisciplinaires et, s’engage dans plus d’une vingtaine de productions toutes disciplines confondues au cours des quinze dernières années. Elle collabore, notamment avec quelques figures du milieu théâtral québécois : Alexandre Fecteau, Daniel Danis, Anne-Marie Olivier, Gill Champagne, Kevin Mc Koy, Véronique Côté et Jean-Philippe Joubert. En 2016, elle entame une réflexion sur sa pratique artistique dans le cadre d’une maîtrise avec mémoire (M.A.) à l’Université Laval dans le programme des littératures, arts de la scène et de l’écran.

Lito & Knut

Lito est né en 1990 à Athènes, en Grèce. En 2012, elle a terminé ses études au département des sciences de l’éducation en éducation de la petite enfance à l’université de Patras et en 2016, elle a obtenu un diplôme de danse contemporaine au Conservatoire royal d’Anvers.

Juste après son diplôme, Lito a commencé à se produire pour le « Nieuw Muziektheater Brasschaat » et en même temps, elle a rejoint la Compagnie d’Impro 2017 qui est établie à Anvers et a accompli plusieurs représentations.
Elle a été invitée à rejoindre la compagnie de cirque « SIDE-SHOW » pour leur nouvelle création « Spiegel im Spiegel » avec de nombreuses résidences et représentations à travers la Belgique.
Il convient également de mentionner son travail en tant qu’assistante chorégraphe de la compagnie « Unités/Nomade » pour le spectacle « Exodos » sous la direction dramaturgique de Michel Bernard (2017).
Par ailleurs, depuis 2017, dans le cadre du Trio « Zooplahop » (compagnie cie « Eau-dela danse »), elle réalise des spectacles interactifs cirque-danse pour enfants (Belgique, Allemagne et Grèce).

Récemment, elle a collaboré avec Maja Zimmerlin/compagnie Odos en tant qu’interprète et co-créatrice du duo « Rising dragon, reddbird flying / première octobre 2019, Paris – festival ZOA et avec Luke Jessop/compagnie Ion Tribe en tant qu’interprète du duo « The Red Queen », Belgique.

Knut est un danseur et un interprète né à Uppsala, en Suède, en 1988. Il a terminé ses études en danse contemporaine à l’Université de la danse et du cirque de Stockholm en 2013. Après avoir obtenu son diplôme, il a participé à des pièces de plusieurs chorégraphes et metteurs en scène internationaux et suédois. Pour en mentionner quelques-uns, depuis 2014, il tourne des pièces de Linda Kapetanea et de Jozef Frucek (RootlessRoot) produites par la compagnie de danse tchèque DOT504, et de 2016 à 2018, il a créé et tourné avec In Spite of Wishing and Wanting – Revival, de Ultima Vez/Wim Vandekeybus.)

Marion Parrinello

Chorégraphe et interprète, Marion a commencé très tôt la danse et le violoncelle. Diplômée du Conservatoire National Supérieur de Paris (CNSMDP) en 2012, elle part à New York pour danser avec Diego Funes et Samsam Yung, puis en Norvège et au Groenland (Ruth Montgomery Anderson), à Québec (Karine Ledoyen et Maryse Damecour). Plus récemment, Marion danse avec la compagnie Elément à Nantes, la compagnie Arcosm et la compagnie P.A.S (Emmanuelle Grangier) depuis octobre 2016. Marion crée sa compagnie en 2015 : la Compagnie SOSPESO.

Plus d’informations sur la compagnie SOSPESO

Maya Tamir

Maya Tamir, née en 1991 fait partie de l’ensemble Batsheva Company, et enseigne depuis le Gaga. Elle étudie au département chorégraphique de SNDO à Amsterdam. Elle pratique la Méthode Ilan Lev, pratique et enseigne le yoga et travaille avec des chorégraphes en Israel et à l’étranger comme Keren Levi, Lilach Livne, Iris Erez, Doris Uhlich, Noa Zuk and Ohad Fishof. Elle est la gagante d’une bourse d’étude en 2017.

Meytal Blanaru

Née en Israël en 1982, basée à Bruxelles, Meytal Blanaru est danseuse, chorégraphe, et la fondatrice de FATHOM HIGH. Depuis 2008 la création de son premier solo, LILLY, elle développe une recherche personnelle en matière de mouvement qui modifie profondément la façon dont elle bouge et perçoit le corps. Partant de la méthode Feldenkrais, sa curiosité pour créer une fusion entre Feldenkrais et la danse l’a amenée à construire lentement une pratique corporelle très spécifique qu’elle a nommée FATHOM HIGH.

En 2011, elle crée un deuxième solo, AURORA, qui a été sélectionné par la prestigieuse plateforme AEROWAVES et qui ne cesse de tourner depuis (2011 – 2018) à travers l’Europe, l’Asie et le Moyen Orient. En 2014, elle assiste Damien Jalet dans YAMA – une création pour le Scottish Dance Theater. En 2015, elle crée SAND, une pièce pour dix jeunes danseurs, commandée par l’Académie expérimentale de danse de Salzbourg. Suivi de ANITYA, une pièce pour huit jeunes danseurs, créée en 2017, commandée par la plateforme DanscentrumJette / Danske.

En 2018, Meytal crée sa nouvelle pièce de groupe WE WERE THE FUTURE, sélectionnée pour la coproduction du CDCN, ce qui lui offre un vaste réseau de théâtre en France qui supporte et programme sa pièce pour la saison 2018/2019. Elle a ensuite crée HOME, une chorégraphie pour vingt six jeunes danseurs à l’Académie expérimentale de danse de Salzbourg. En tant qu’interprète, Meytal a travaillé et collaboré avec Samuel Lefeuvre/Groupe Entorse, Lisi Estaras/Ls Ballets C de la B, Damien Jalet/Eastman Dance Company, Roberto Olivan, Clara Furey & Martin Kilvady.

Meytal est aussi certifié pour être professeur de la méthode Feldenkrais. Elle est dévouée à faire la promotion de cette méthode dans la communauté de la danse. C’est pour cette raison qu’elle participe régulièrement à des workshops de FATHOM HIGH, avec pour objectif de sensibiliser et d’apporter le potentiel de la méthode Feldenkrais et de la neuro plasticité dans le champ de la danse. Elle enseigne également dans différentes écoles comme à l’Académie expérimentale de danse de Salzbourg, P.A.R.T.S, Charleroi-Danses, DanscentrumJette et d’autres écoles en Europe, au Canada, aux Etats-Unis et en Israël.

Instagram : meytalblanaru

Mirjam Karvat

Après avoir terminé ses études de kinésithérapeute, Mirjam a étudié la danse à la London Contemporary Dance School jusqu’en 2006. Elle rejoint ensuite la New Generation Dance Company en Egypte puis chorégraphie un Solo lors d’une collaboration interdisciplinaire au Théâtre Aarau en Suisse. Avant de se joindre au programme de formation Gaga Teacher en 2011, elle a dansé dans la comédie musicale Rent en Suisse.

En 2015, elle a dansé dans Jesus Christ Superstar et cette année elle a été l’assistante chorégraphe pour Evita. Mirjam enseigne le Gaga en Israël, en Suisse et en Allemagne.

Mourad Bouayad

Mourad Bouayad né à Paris en 1990, fils de Azzedine Bouayad, acteur et Martine Harmel, chorégraphe.​

Il découvre la danse Hip-Hop avec Dominique Lesdema, la danse contemporaine dans les cours de Larrio Ekson, tous deux professeurs au stage DARC de Châteauroux auquel il participe depuis l’enfance.

Après un parcours Universitaire dans le domaine de la Biologie, Il intègre le CNDC d’Angers et en sort diplômé en 2015.​

Ensuite il entame une carrière en Freelance qui l’amène à travailler avec des chorégraphes Européens et Israéliens tels que Dominique Lisette, Laura Scozzi, Hillel Kogan, Ido Feder, Eyal Dadon et Roy Assaf. Il intègre en 2017 la prestigieuse Batsheva Ensemble, dirigée par Ohad Naharin.​

Il est formé à la Recherche du mouvement appelée Gaga et devient professeur certifié en 2018.

​Instagram : mouboutin​

Natalia Vallebona

Natalia Vallebona est une artiste d’origine italienne, fille du courant contemporain belge.

Metteur en scène, chorégraphe et interprète, spécialiste du floorwork, elle combine la puissance de la breakdance avec la fluidité et la technique de la danse contemporaine. Ces expériences artistiques l’aident à ouvrir la porte à une manière d ‘«être sur scène» qui se caractérise par un corps puissant, multi-dimensionnelle, où le risque pris, la fragilité et le concept de l’exposition créent une réalité qui va vers un imaginaire surréaliste, plein d’ambiguïtés et de suggestions pour le public que Natalia aime appeler une imaginaire « punk et poétic ».

Depuis 2013 elle dirige le collectif Poetic Punkers, actuellement en tournée avec la dernière création « Où les fleurs fanent” et avec son solo “MissXX”.

À partir du 2011 elle donne de séminaires de recherche entre l’Italie, la Belgique et la France et les Pays-Bas (Guest Choreographer Codarts 2019 ).

En tant qu’interprète, elle est en tournée avec le solo « Horror Vacui » compagnie C&C.

Depuis 2016, il travaille comme interprète et assistant chorégraphe pour la compagnie Balletto Civile di Michela Lucenti.

leschosesquifontboom.com

Sofia Nappi

Sofia Nappi viendra partager du 31 octobre au 1er novembre le répertoire des deux dernières pièces de sa Cie Komoco, « Ima » et « Wabi-Sabi » présentées dans différents festivals internationaux tels que la Biennale De Venise 2019 et 2020.

Sofia Nappi, chorégraphe et danseuse professionnelle italienne, est diplômée de l’Alvin Ailey American Dance Theater (New York) en 2017 pour ensuite approfondir ses études avec Hofesh Shechter et la Batsheva Dance Company, où elle se forme actuellement en tant qu’ambassadrice de la technique Gaga, le langage du mouvement d’Ohad Naharin. Interprète d’œuvres signées par des artistes de renommée internationale tels que Sita Ostheimer, Jon Ole Olstad, Alvin Ailey, Brice Mousset, Alessio Silvestrin, Sidra Bell, Netta Yerushalmy, Juel D. Lane, Clifton Brown, Earl Mosley, Robert Moses, Sofia est la directrice artistique et la co-fondatrice de son projet « KOMOCO » avec la compositrice et violoniste Alice Nappi. Leur toute première création a remporté le 3e prix du Concours chorégraphique des Pays-Bas 2018 et a fait l’objet d’un article dans le journal national italien Il Secolo XIX.

Sofia a également été chorégraphe résidente chez Nimbus Dance Works (Jersey City, NJ) pour la création « Wabi-Sabi », qui a été invitée à être présentée à OFFLINE Pro Arts (Jersey City, NJ), The Bridge for Dance (Manhattan, NY), The Evening of Contemporary Dance (Brooklyn, NY), Short and Sweet Festival (Hollywood, CA) et CreateArt (Manhattan, NY) pendant les mois d’octobre et novembre 2018. Le KOMOCO a bénéficié de plusieurs résidences artistiques, notamment au Eco Art Village (Israël), à la maison de la Vertigo Dance Company et au Choreographisches Centrum Heidelberg (Allemagne).

Sofia a remporté l’appel international pour jeunes chorégraphes à la Biennale de Venise 2019 sous la direction de Marie Chouinard. La même année, KOMOCO a présenté des œuvres à divers festivals à Rome et à Venise. Pour l’année 2020, Sofia a reçu 6 commandes de premières mondiales, dont une nouvelle création en janvier 2020 pour la Nimbus Dance Company, présentée en première à la Brooklyn Academy of Music à New York ; elle a ensuite été sélectionnée comme jeune chorégraphe résidente pour la Kitchen Residenza Creativa pour une nouvelle création pour 7 danseurs, 7 musiciens et un compositeur, en collaboration avec la DNA Dance Company à Bologne. Sofia est également lauréate de l’appel Showcase 2020 en tant que jeune chorégraphe avec une nouvelle commande pour EgriBianco Danza, pour la DART Dance Company à Budapest et pour l’Académie de musique et de danse de Jérusalem en Israël. En conclusion, elle a été invitée à créer une première mondiale avec son projet chorégraphique pour le 14e Festival international de danse contemporaine de la Biennale de Venise 2020 (le 22 octobre).

Sofia a organisé des ateliers et des séminaires professionnels à New York au Gibney Dance, Nimbus Dance Works et The Bridge For Dance Studios ; en Italie, au Dance Art Studios, à l’ASD Centro Studi Danza Academy, au Studio Naim à Tel Aviv. D’autres ateliers sont prévus à partir de septembre 2020 au Micadanses (Paris), au Bali | Batique Intensive Program (Rome), au Florence Dance Center (Florence) et au New Master Ballet (Sestri Levante).

Tanya Lazebnik et la compagnie INOSBADAN

La compagnie INOSBADAN est née en 2012, sous l’impulsion de Tanya Lazebnik, danseuse interprète et professeur de danse diplômée d’état. Elle en est la directrice artistique et chorégraphe. Liant danse contemporaine et danse envol, elle crée en collaboration avec des artistes d’horizons divers : chanteuse, musiciens, peintres, plasticiens, vidéastes, et photographes.

L’arrivée de la drisse en 2013 fut une nouvelle grande étape pour la compagnie. Elle fait partie désormais de ses moyens de transport qui la font déménager quotidiennement.

Depuis 3 ans Tanya mène des stages de danse en suspension assistée d’un membre de la compagnie, à Paris (Micadanses), au Conservatoire de Jazz de Boulogne Billancourt, au Chauffoir à Châteauroux, et au festival AKDT en Belgique. La matière ayant suscité un grand intérêt des danseurs, circassiens, gymnastes et acrobates, la compagnie est de plus en plus sollicitée pour exporter ces stages dans les structures en France et à l’étranger. 

Tanya enseigne aussi les cours de Floorwork sous forme de workshops dans les centres de formations et écoles, et fut jury de concours à Vichy et Lyon.  En 2016 la compagnie entre en résidence pour sa première création Răscoala («soulèvement » en roumain) présenté au théâtre Jean Vilar de Marly Le Roi. VOLTE  la pièce actuelle qui en est une extension et une évolution, fit sa première au Cirque Électrique les 21 et 22 septembre 2018, et poursuivi sa route notamment au Théâtre de Thionville, le 27 novembre (jauge 1000 paces). Une tournée est prévue courant fin 2019-2020. 

La compagnie travaille aussi avec des réalisateurs tels que Charlotte Audureau (photographe et vidéaste) associée à la compagnie pour les photographies de VOLTE et le teaser Rascoala, Valentin Bécouze (réalisateur) pour le clip VOLTE, Liven (photographe et réalisatrice) pour le court métrage FALL , Louise Abbou pour le film Alter Ego, Julien Vaugelade pour le Clip Wish you were here de Revisiting Grappelli par le violoniste Mathias Levy, et Laurent Bécot Ruiz photographe pour la compagnie.

C’est avec le soutien du Conseil Général du Département Puy de Dôme et de Noir Puma qu’Inosbadan continue à se soulever dans ses élans pour les projets en cours.

Vidéo cours de danse en suspension​

Quelques photos de VOLTE ( par Gilles Dantzer au Cirque Électrique)

Thibaut Eiferman

Thibaut Eiferman est né à Paris et grandi à New York. Il fait sa formation à l’école du American Ballet Theater avant de rejoindre le Ballet British Columbia à Vancouver pendant deux ans.

Il découvre le Gaga avec Danielle Agami à Los Angeles, où il danse avec Ate9 Dance Company pendant trois ans. Il part ensuite danser à Tel Aviv avec Batsheva Ensemble pour la saison 2017-2018.

À Tel Aviv, il conçoit son premier projet chorégraphique, H H H (Hand, Heart, and Head) qui a remporté la première place au concours international Machol Shalem de Jérusalem et a été sélectionnée au concours international de Hanovre.

Thibaut est également professeur certifié de Gaga, la recherche de mouvement créée par Ohad Naharin.

thibauteiferman.com
Instagram : thibauteiferman

Tom Grand Mourcel

Tom Grand Mourcel, chorégraphe et interprète pour le projet ¡No Pasaràn! est issu de la culture hip hop tant sur le plan musical, chorégraphique que pictural (street art). À l’âge de 17 ans, il part à New York à la rencontre du monde underground et côtoie les innovateurs de la danse hip hop notamment le Rock Steady Crew. De retour en France, il intègre l’Académie Internationale de la Danse à Paris pour compléter son cursus interdisciplinaire. En 2012, il intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse de Lyon en section contemporaine dans lequel il fera la rencontre d’Anne Martin, ancienne danseuse de l’illustre chorégraphe Pina Bausch ; Juliette Beauviche ; Michèle Noiret qui lui permettront de se nourrir de différentes qualités de mouvements. À travers des workshops et son goût pour le voyage, Tom fait la rencontre de nombreux chorégraphes tel que les Slovaks, Samuel Lefeuvre, David Zambrano, Fighting Monkey et Yoann Bourgeois.

En 2016, il intègre la compagnie Ex Nihilo pour les pièces In Paradise et Paradise Is Not Enough. Il intègre aussi la compagnie Plan K pour une reprise de rôle dans Homo Furens, La Fabrique Fastidieuse pour le spectacle Vendredi et la compagnie la Vouivre pour la pièce Arcadie (première en 2020). En parallèle il crée avec Vera Gorbatcheva la compagnie Dikie Istorii où ils abordent un travail corporel physique mélangeant la danse et la musique live. 

Uri Shafir

Uri Shafir est né en 1983 et est un acteur, danseur et créateur de spectacles. Il est diplômé de la Alon High School of Arts et de la MASPA (Matteh Asher School of Performing Arts) au Kibboutz Ga’aton.

En tant qu’acteur, Uri a participé à différentes pièces dans des théâtres israéliens tels que le Théâtre Habima, le Théâtre Beit Lessin, et des productions indépendantes marginales. En tant que danseur, il a travaillé au sein de l’Ensemble Batsheva (2007-2010) et avec différents chorégraphes israéliens : Yasmeen Godder, Niv Sheinfeld & Oren Laor, Dana Ruttenberg, Renana Raz, et Maya Levy & Anando Mars.

En tant que chorégraphe/interprète, il a créé sur différentes plateformes en Israël comme le festival Macholohet, le New Dance Festival (Hazira), et plus encore.

Uri enseigne le répertoire de Gaga et Ohad Naharin en Israël et à l’étranger.

Véronique Weil

Le parcours de danseuse de Véronique Weil est marqué du sceau de la fidélité, c’est-à-dire de l’approfondissement : elle a ainsi travaillé durant 20 ans, de 1997 à 2007, pour le chorégraphe Olivier Bodin, qui est aussi un éminent professeur de danse contemporaine. Parallèlement, amenée à travailler avec des chorégraphes utilisant les nouvelles technologies, elle s’investit dans des projets multimédias, se forme à la PAO, et crée des visuels pour des musiciens et des labels de musique. Interprète régulière depuis 2005 pour des chorégraphes telles Françoise Tartinville, Sylvie Le Quéré ou Catherine Massiot, sa rencontre avec Myriam Gourfink en 2009 est primordiale : le geste profond devient essentiel à ses yeux, la pratique du yoga l’aide à explorer sa force et son corps, ce dont il est capable et ce dont il a envie ; elle est affiliée à la Foundation for Shamanic Studies depuis 2016, et étudie à l’Ecole Française de Yoga depuis 2017.

Wies Van Houplines

Wies vient de Mechelen en Belgique, elle s’est formée à l’école professionelle de ballet “Koninklijke Balletschool Antwerpen” en Belgique de 2001 à 2004 puis à l’école professionelle de ballet à Cracovie : Krakowska Fundacja Kultury Baletowey en Pologne entre 2004 et 2007. 
Wies poursuit ensuite des études supérieures pour un bachelor en Danse Contemporaire au Conservatoire royal de Antwerpen qu’elle termine en 2010.

Elle part ensuite en apprentissage avec Kibbutz Contemporary Dance Company en Israël. Entre 2011 et 2012, elle suit le programme de Gaga Teacher auprès de Ohad Naharin. En 2013 elle retourne à nouveau au Conservatoire royal de Antwerpen pour un bachelor supplémentaire en Éducation de la Danse.
Wies a travaillé et coöpérer comme danseuse et chorégraphe pour divers projets et comme modèle dansant à l’Académie d’Arts plastiques à Mechelen.

Depuis 2012, Wies a donné des workshops et des cours à Paris, Tel Aviv, Munich, Budapest,Antwerp…comme professeur de Gaga ainsi qu’avec son propre travail chorégraphique et des outils d’improvisation et de composition.

Depuis son arrivée aux Etats-Unis en 2017, elle a donné des cours de Gaga à Mason Gross/Rutgers University, Yoga Gratitude à Princeton et au Centre Soma à Highland Park aux USA et continue à venir donner des stages en Europe.

Xanthe van Opstal

Xanthe van Opstal commence sa formation de danse au Vooropleiding Dans Venlo, et poursuit ses études au Codart, l’académie de danse de Rotherdam. Après son diplôme, elle danse durant 4 ans avec le Netherlands dance theater 2.

Elle travaille auprès de chorégraphes reconnus comme Marco Goecke, Johan Inger, Paul Lightfoot, Sol Leon et d’autres. Xanthe intègre l’Ensemble Batsheva en 2016. Depuis peu, elle enseigne le répertoire d’Ohad Naharin, et travaille en freelance comme danseuse/chorégraphe certifiée Gaga teacher aux Pays-Bas et à l’étranger.

Yael Cibulski

Yael Cibulski (1988) est titulaire d’un baccalauréat en danse de la Codarts University for the Arts de Rotterdam/Pays-Bas (2007-2011), et est une ancienne membre de la Vertigo Dance Company en Israël (2011-2015). De plus, Yael est un praticienne certifiée Feldenkrais® du programme de formation à la méthode Feldenkrais du Ruty Bar à Tel-Aviv/Israël.

Depuis 2015, Yael travaille en tant que danseuse indépendante (avec des chorégraphes tels que Idan Sharabi, Jasmine Ellis et Dunja Jocic), en tant qu’enseignante de sa méthode et donne des masterclasses toute l’année dans différentes académies, compagnies et cours pour danseurs professionnels. Chorégraphe basée à Berlin/Allemagne, elle voyage régulièrement à travers le monde pour créer différents projets.

La collaboration, la continuité dans le développement et le changement sont les principes de base de l’approche de Yael au mouvement et à la danse. Sa recherche constante font sa véritable touche d’originalité.​